Mécanicien (ne) réparateur (trice) de motocycles

  • Niveau 3 (CAP-BEP) - anciennement niveau V
Code(s) ROME 
I1607
Parcours de la formation 

Préparatoire : une remise à niveau de 3 à 6 mois peut être envisagée
Parcours qualifiant : 14 mois
Période d’application en entreprise : 3 périodes en entreprise de 6 semaines
Accompagnement au développement de compétences transverses : initiation à l’outil numérique

Diplôme ou titre obtenu 

Titre professionnel Mécanicien(ne) Réparateur(trice) de Cycles et Motocycles - niveau V - homologué par le Ministère du Travail.

Descriptif du métier 

Le mécanicien réparateur, la mécanicienne réparatrice de motocycles, réalise la maintenance et la réparation des cyclomoteurs, scooters et motos.
Il/elle effectue des interventions de service rapide: vidange, entretien, remplacement des pneus, freins, filtres, amortisseurs, contrôle et réglages…
Il/ elle effectue les diagnostics en utilisant des appareils de contrôle, de mesure et de diagnostic.
Il/ elle peut également avoir un rôle de conseil auprès de la clientèle (vente, accessoires, pièces détachées)

Lieux d'exercice et circonstances habituelles de travail 

L’emploi s’exerce dans les centres motos, les ateliers de service rapide des réseaux de marques, les garages indépendants.
L’emploi s’exerce le plus souvent en atelier, seul ou en équipe, nécessitant parfois des contacts avec la clientèle (prise en charge du véhicule ou restitution).

Les horaires de travail nécessitent parfois des aménagements pour assurer le service.

Les postures vont de la station debout, assise et fléchie. Pour faciliter le travail et limiter les risques professionnels, l’utilisation d’engins de levage est de plus en plus fréquente. Cela permet de limiter les contraintes physiques liées au levage et au déplacement des engins : utilisation de chèvres d’atelier, sièges bas pour éviter le travail penché, tables élévatrices, servantes d’atelier…

L’environnement peut être bruyant avec présence de gaz et hydrocarbure.

La manipulation de charges lourdes est parfois nécessaire. Le maniement de déchets nécessite le port d’équipements de protection individuelle en relation avec les produits utilisés. Il peut être nécessaire d’essayer les engins (essai sur route), la possession du permis A peut donc être exigée à l’emploi.

Aspects fonctionnels et médicaux 

Cette formation est accessible au public reconnu Travailleur Handicapé sur décision de la CDAPH.
Afin de préciser le parcours, il est possible de solliciter le CLRP pour une évaluation des connaissances et compétences professionnelles préalable.
Les frais de formation sont pris en charge par le régime de prestation sociale de la personne accueillie. La rémunération est prise en charge par l’ASP.

Conditions d’accès 
  • Orientation sur décision de la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées
  • Conditions particulières à vérifier auprès de chaque établissement
  • Visite d'accueil préalable possible
Rémunération 

Pendant votre stage de formation, vous bénéficiez d'une rémunération. Elle vous est versée par la Région.

Son montant varie entre 644 euros et 1 932 euros nets par mois, en fonction de vos emplois précédents.
En savoir plus

Lieux de formation

Prochaine(s) session(s) :
11/04/2023
Places disponibles:
6
Rechercher un centre, une formation une prestation d'accompagnement