Technicien(ne) de Maintenance Industrielle

  • Niveau 4 (Bac) - anciennement niveau IV
Code(s) ROME 
• I1304 Installation et maintenance d’équipements industriels et d’exploitation,• I1302 Installation et maintenance d’automatismes,• I1310 Maintenance mécanique industrielle
Autre(s) appellation(s) 
Technicien(ne) de Maintenance Industrielle Technicien(ne) de Maintenance Technicien(ne) de Maintenance sédentaire
Parcours de la formation 

- Préparatoire :
 Remise à niveau : anglais, français, électricité, arithmétique
 Acquisition de savoir-faire utilisateur en Bureautique
 Acquisition de repères professionnels, travail sur le projet professionnel et les exigences du secteur professionnel visé
 Acquisition de méthodes de travail

- Parcours qualifiant :
AT 1. Réparer les éléments électrotechniques et pneumatiques d’un équipement industriel :
 Remettre en état ou réaliser un échange fonctionnellement équivalent des éléments de circuits électriques et d’automatisme d’un équipement industriel.
 Remettre en état ou réaliser un échange fonctionnellement équivalent des éléments de circuits pneumatiques d’un équipement industriel.

AT 2. Réparer les éléments mécaniques et hydrauliques d’un équipement industriel :
 Remettre en état ou réaliser un échange fonctionnellement équivalent d’un mécanisme d’un équipement industriel.
 Remettre en état ou réaliser un échange fonctionnellement équivalent des éléments de circuits hydrauliques d’un équipement industriel.

AT 3. Diagnostiquer une défaillance et mettre en service un équipement industriel automatisé :
 Diagnostiquer une défaillance sur un équipement industriel automatisé.
 Mettre en service un équipement industriel.

AT 4. Effectuer la maintenance préventive d’équipements industriels et réaliser des améliorations à partir de propositions argumentées :
 Rédiger et renseigner les documents opérationnels de maintenance.
 Mettre en œuvre les opérations courantes de maintenance préventive d’équipements industriels.
 Proposer des actions d’amélioration continue sur un équipement industriel.
 Réaliser une amélioration ou une modification technique sur un équipement industriel.

- Période d’application en entreprise : 20 semaines alternées en entreprise

- Accompagnement au développement de compétences transverses.
L’acquisition des compétences techniques et relationnelles, s’effectue autour de mises en situations concrètes sur des équipements professionnels variés avec le matériel de mesure et de contrôle approprié.

Les apports théoriques en électricité, mécanique, pneumatique, hydraulique, schéma, logique programmée, maintenance, sécurité, communication et législation du travail, sont développés en lien avec ces situations.

Diplôme ou titre obtenu 

Titre professionnel de - niveau IV- homologué par le Ministère du Travail: Technicien(ne) de Maintenance Industrielle

Descriptif du métier 

Le technicien(ne) de maintenance industrielle participe à l'ensemble des activités permettant de rétablir et de conserver les équipements de production industrielle ou d'exploitation dans un état de fonctionnement optimal. Il intervient sur des équipements de technologies variées (électricité, automatismes industriels, pneumatique, hydraulique, mécanique). Il s’implique dans les réunions de travail d’optimisation pour permettre de réduire les arrêts de production et améliorer les performances des équipements industriels.
Ses interventions sont déclinées suivant 3 activités principales :
• Le technicien réalise le diagnostic de défaillance et la remise en état des équipements maintenance corrective.
• Le technicien réalise les opérations de maintenance préventive et la réparation.
• Le technicien participe à l’amélioration des équipements et des méthodes de maintenance.

Activités et compétences :
• Réparer les éléments électrotechniques et pneumatiques d’un équipement industriel
• Réparer les éléments mécaniques et hydrauliques d’un équipement industriel
• Diagnostiquer une défaillance
• Mettre en service un équipement industriel automatisé
• Effectuer la maintenance préventive d’équipements industriels
• Réaliser des améliorations ou des modifications techniques

Lieux d'exercice et circonstances habituelles de travail 

Dans toutes les entreprises qui utilisent, fabriquent ou exploitent des équipements, machines ou installations faisant appel à des automatismes pluri-technologiques :
- industrie agro-alimentaire
- transport (SNCF, RATP…)
- industrie pharmaceutique
- industrie manufacturière
- collectivités : traitement des eaux et des déchets, chauffage et climatisation
- grande distribution : entrepôts automatisés, distributeurs automatiques
Amplitude horaire variable en fonction de l’entreprise et du type de poste :
Fixe, variable 2 x 8 ou 3 x 8, astreinte ponctuelle

Aspects fonctionnels et médicaux 

• Posture : assis/debout avec faibles contorsions
• Port de charge : modéré ; caisse à outils, composants < 10 kg
• Déplacement : faible à important
 Matériel utilisable pour limiter les contraintes (chariot/roulettes pour caisse à outils, matériel de levage, sièges, vélo…)

Environnement de travail
• Bruit : faible en général
• Gestes répétitifs : faibles ou ponctuels
• Vibrations : faibles Efforts : modérés Stress : modéré
• Agents chimiques : faibles
• Variation de température : faible en général
Adaptation d’équipements en fonction du type d’entreprise et du poste occupé Vêtements de travail, gants lunettes, casque, masque…

Conditions d’accès 
  • Orientation sur décision de la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées
  • Conditions particulières à vérifier auprès de chaque établissement
  • Visite d'accueil préalable possible
Rémunération 

Pendant votre stage de formation, vous bénéficiez d'une rémunération. Elle vous est versée par la Région.
Son montant varie entre 644 euros et 1 932 euros nets par mois, en fonction de vos emplois précédents.
En savoir plus

Lieux de formation

Prochaine(s) session(s) :
24/01/2021
Places disponibles:
14
Rechercher un centre, une formation une prestation d'accompagnement